topblog Ivoire blogs

13/12/2017

Le baume qui guérit tout

1. Mon joug est facile à porter. Dans la société agricole de l’époque de Jésus, la terminologie propre à la population rurale a son importance. Le « joug » est l’instrument de bois que l’on fixe sur les deux boeufs ou mules qui tirent la charrue. Jésus l’emploie comme une image pour évoquer la vie même de l’homme avec ses soucis et ses responsabilités. Car tout homme doit supporter une « charge » plus ou moins lourde, et personne n’est épargné. En regardant de plus près, le « joug » que Jésus-Christ nous propose aurait-il des avantages ? Peut-être ne savons-nous pas l’ apprécier à sa juste valeur : pourquoi ne la cherchons-nous pas plus souvent ?

2. …et mon fardeau, léger. Avec Jésus-Christ, les poids et les responsabilités de la vie deviennent légères, "light". Nous vivons dans une société où même les pâtisseries de Noël sont vendues avec l’étiquette « light ». On voudrait nous faire croire que ce qui est léger est meilleur pour nous. Si, dans le domaine de la nourriture, cela est peut-être vrai, dans notre vie chrétienne, ce n’est pas forcément le cas. Jésus nous invite à nous charger de notre croix mais Il veut rendre notre charge légère. Son invitation est attrayante "Venez à moi…je vous donnerai le repos (...) car mon joug est doux et mon fardeau léger". Soyons-en sûrs : sans Jésus-Christ, nous ne pouvons pas porter les fardeaux de la vie.

3. "Si tu savais le don de Dieu, (...) c’est toi qui l’aurais prié..." (Jn 4,10). C’est ce genre de choses que Jésus-Christ pourrait dire à chacun de nous lorsque, Le connaissant, nous n’allons pas à Lui. Car nous ressentons tous la fatigue dans la lutte, nous avons tous besoin de la compréhension et du réconfort des autres, de notre famille, de notre époux ou épouse, de nos enfants, de nos amis. Mais nous avons encore plus besoin de Dieu, surtout dans les moments de difficulté et d’épreuve. Son action (si nous Le laissons agir) est si forte qu’elle a l’effet d’un baume, d’un calmant, et en même temps, elle assainit et revigore. Sa présence relativise les problèmes du quotidien qui nous enlèvent notre paix. Il les met à leur véritable place afin de regarder l’avenir avec optimisme et espérance. Lui seul nous remplit de paix intérieure. N’aurions-nous pas, aujourd’hui plus que jamais, besoin de cette sérénité ?

Prière

Mon Dieu, tu es le baume d’amour qui guérit tout, qui calme tout, le seul qui comble le besoin de l’homme d’aimer et d’être aimé. Je m’appuie sur toi.

Résolution

Ne pas me laisser porter par les évènements du jour mais, par Marie et avec Jésus, les porter pour la plus grande gloire de Dieu.

Catholique.org

13:58 Écrit par Nicou | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.