topblog Ivoire blogs

15/11/2016

Ouvrir la porte de mon cœur à ton amour miséricordieux comme Zachée

 

1. « Il cherchait à voir qui était Jésus ».
Voici la phrase-clé de tout commencement dans la vie spirituelle. L’évangéliste Luc nous montre ce que Zachée a entrepris pour rencontrer Jésus. Non pas seulement pour partir à sa rencontre en suivant la foule des villageois. Non, pour le rencontrer. Zachée voulait savoir qui était Jésus ; et il a mis les moyens pour y parvenir. Parce que Zachée cherchait Jésus depuis longtemps sans le savoir ? il cherchait le salut. Il aura peut-être entendu que juste avant d’entrer dans Jéricho Jésus avait guéri un aveugle et intérieurement il se disposait déjà à être guéri par celui dont il ne connaissait que ce trait ? un sauveur de cas désespérés. Zachée savait que, tout comme Bartimée, lui aussi ne voyait pas. Que depuis longtemps il avait aveuglé sa conscience à la distinction entre le bien et le mal.

2. « Jésus leva les yeux et lui dit... ».
Et voici la clé de tout progrès dans la vie spirituelle. Se laisser regarder par le Christ. Se laisser aimer par Jésus. L’accepter dans sa maison. Notre effort ne sera jamais suffisant. Rappelons-nous que c’est sur la croix que Jésus nous a rachetés. Que nous sommes déjà sauvés par son sacrifice sur le calvaire. Que maintenant c’est à nous d’accepter ou non le salut qu’il nous offre. Fermer la porte de notre cœur et choisir l’enfer, c’est-à-dire l’éloignement de Dieu, la vie sans Dieu ou ouvrir notre cœur à l’amour infini dont il a fait preuve sur la croix, à cet amour miséricordieux qu’il a pour moi. Le laisser nous aimer. Suis-je attentif aux preuves infinies de l’amour de Dieu pour moi ou ne vois-je que le malheur qui m’arrive ?

3. « Tous récriminaient ».
Ne comprendrons-nous donc jamais que Jésus « est venu chercher et sauver ce qui était perdu » ? Mais non, nous ne voulons pas que le médecin s’occupe des malades, nous aimons sa compagnie, et nous préférons « le garder pour nous » alors qu’au contraire Jésus nous envoie en disant : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples ». Suis-je ouvert à l’action de l’Esprit Saint dans l’Église ou est-ce que je préfère rester tranquille dans une paroisse refermée sur elle-même, et qui fonctionne « trop » parfaitement ? Alors, relire les mots du pape dans Evangelii Gaudium pourrait être un grand bénéfice (EG 93-97).

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, je sais que tu m’aimes, mais aide-moi à reconnaître l’œuvre de ta main aimante dans ma vie, dans mon quotidien. Aide-moi à t’écouter dans la prière, à passer du temps avec toi dans le silence de mon âme. Comme Zachée, aide-moi à ouvrir grand la porte de mon cœur à ton amour miséricordieux.

Résolution
Vivre la journée d’aujourd’hui en remerciant Dieu souvent, pour tout ce qu’il fait dans ma vie, en cherchant à être le plus concret possible dans ces prières spontanées.

Frère Loïc Chabut _ Catholique.org

 

00:03 Écrit par Nicou | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.