topblog Ivoire blogs

08/08/2013

"Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant"

1. Dieu intervient dans la vie de l’homme ; il se fait présent, il est continuellement en recherche de cet homme qui se perd, qui ne fait pas le bon choix... Dans la première lecture de la liturgie d’aujourd’hui, on peut voir clairement la pédagogie de Dieu au cours du temps : « je les ai pris par la main pour les faire sortir d’Egypte », ils ont rompu mon alliance, mais « je mettrai ma Loi au plus profond d’eux même ; je l’inscrirai dans leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple » « je pardonnerai leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés. » (Jer 31,31-34)
Ne doutons jamais de l’amour du Seigneur, lui qui renouvelle inlassablement son alliance d’amour avec nous, dans l’eucharistie, dans la confession...

2. Au début de l’histoire du Salut, Dieu intervient de façon externe. Il fait sortir d’Egypte le peuple choisi. Dans un deuxième temps, il nous dit que l’alliance n’est pas un pacte extérieur à nous, mais que nous l’aurons inscrite dans notre cœur. Nous n’avons plus besoin de l’enseigner de génération en génération, car elle est au-dedans de nous, au plus profond de nous-même.

3. Mais l’Évangile nous révèle à quel point Dieu habite en nous. Dans la profession de foi de Pierre : « tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant » Jésus reconnaît l’intervention du Père : « Heureux es-tu Simon, ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux ». Dieu, qui habitait déjà dans le cœur de Pierre, lui révèle la Vérité sur Jésus. C’est Dieu, lui-même, qui œuvre dans le cœur et l’intelligence de Pierre, pour lui faire comprendre et voir cette réalité et être capable de l’affirmer. On voit bien que cela est une grâce, car quelques minutes après, l’humanité pure de Pierre ressort et Jésus lui dira « arrière Satan, tu es un obstacle sur la route, tes pensées ne sont pas celles de Dieu » Mt 16,23.
L’homme est entre les deux : les désirs fortement humains, l’horreur de la souffrance, et en même temps cette soif infinie de Dieu.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, donne-nous la grâce d’être ouverts toujours à toi, pour que nos pensées soient de plus en plus semblables aux tiennes. Je ne veux pas être un obstacle sur ton chemin d’amour envers l’homme. Au contraire fais de moi un instrument de ta paix, de ton amour, de ta présence entre les hommes.

Résolution
J’essayerai de me rappeler plusieurs fois dans la journée, que Dieu habite en moi. Et je lui demanderai qu’il agisse en moi et à travers moi.

Catholique.org

11:44 Écrit par Nicou | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.