topblog Ivoire blogs

07/07/2013

Les soixante-douze en mission annoncent la joie du règne de Dieu

1. La liturgie de ce dimanche chante la bonne nouvelle, qui apporte la joie à toute la création : « Dieu a rompu son silence, Dieu a parlé, Dieu existe. Ce fait, en tant que tel, est salut. Dieu nous connaît, Dieu nous aime, Il est entré dans l’histoire ». L’antienne d’ouverture nous rappelle la dynamique chrétienne qui célèbre l’amour du Seigneur au banquet eucharistique, au milieu de son temple, pour ensuite aller sur toute la terre et proclamer sa louange (Ps 47, 10-11). Nous pouvons dire que ce dimanche est le jour de l’annonce joyeuse de l’Évangile. Le Seigneur nous invite à accueillir cette annonce avec un esprit renouvelé, il nous « évangélise » au contact avec la parole et l’eucharistie, pour que nous devenions « bonne nouvelle » pour notre famille, nos amis, pour la société.

2. Isaïe est le prophète de la bonne nouvelle. Il nous invite à nous réjouir, à être pleins d’allégresse, car Jérusalem, le peuple, est l’objet des complaisances de Dieu : « De même qu’une mère console son enfant, moi-même je vous consolerai ». Cependant, cette annonce de joie est proclamée par un prophète qui voyait venir le jour du Seigneur. Quelques siècles plus tard, lorsque les temps furent accomplis, Jésus dira à la synagogue de Nazareth, après avoir lu le livre du prophète : « Aujourd’hui s’accomplit à vos oreilles ce passage de l’Écriture ». Aujourd’hui, dimanche, s’accomplit la promesse du Seigneur de nous rendre libres et de nous faire participer à sa vie par la communion à son corps et à son sang. Comme les soixante-douze, nous en sommes témoins et il nous envoie devant lui, pour préparer la venue de son règne de justice et de paix. Qu’est-ce que je fais concrètement pour que son Règne arrive ?

3. Les disciples reviennent tout joyeux après la première mission ad gentes. Jésus partage avec eux la joie de voir reculer le règne de Satan. Mais il nous invite à mettre notre joie, non dans la destruction, mais dans la construction de son règne et le salut des âmes. Le chrétien vit dans la joie, parce que son engagement pour le salut du monde est fondé sur l’engagement de Dieu, qui passe par la croix du Christ. Si nous portons en notre vie « la marque des souffrances de Jésus », nous pouvons nous réjouir, parce que notre nom sera inscrit dans les cieux, nous serons possession du Christ, ses amis, ses frères.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, prends la place centrale dans nos assemblées dominicales, nos familles et nos vies et fais-nous participer de ton désir ardent d’habiter dans les cœurs de tous les hommes. Toi, oh Christ, sagesse du Père, qui trouves tes délices avec les fils des hommes, fais-nous nous réjouir quand nous te verrons caché dans l’hostie et te recevoir chez nous, pour que la paix habite dans nos cœurs.

Résolution
Me préparer dignement à la communion avec un désir ardent de recevoir la présence de Jésus.

Catholique.org

07:57 Écrit par Nicou | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.