topblog Ivoire blogs

21/03/2013

" Je Suis "

« Abraham, votre père, a exulté à la pensée de voir mon jour ; il l'a vu, et il s'est réjoui. » Abraham a vu le jour du Seigneur quand il a reçu chez lui les trois anges qui représentent la sainte Trinité : trois hôtes auxquels il s'est adressé comme à un seul (Gn 18,2-3)... Mais l'esprit terre à terre des auditeurs du Seigneur n'élève pas leur regard au-dessus de la chair..., et ils lui disent : « Tu n'as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham ? » Alors, doucement, notre Rédempteur détourne leur regard de son corps de chair pour l'élever à la contemplation de sa divinité, en déclarant : « En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham ait existé, moi, je suis ». « Avant » indique le passé, et « je suis » le présent. Parce que sa divinité n'a ni passé ni futur, mais existe toujours, le Seigneur ne dit pas « avant Abraham, j'étais », mais « avant Abraham, je suis ». C'est pourquoi Dieu a déclaré à Moïse : « Je suis celui qui suis... Tu diras aux enfants d'Israël : ' Celui-qui-est ' m'a envoyé vers vous » (Ex 3,14). 

Abraham a eu un avant et un après ; il est venu en ce monde...et il l'a quitté, emporté par la course de sa vie. Mais il appartient à la Vérité d'exister toujours (Jn 14,6), car pour elle rien ne commence dans un premier temps et ne se termine par un temps suivant. Mais ces incroyants, qui ne pouvaient pas supporter ces paroles d'éternité, courent ramasser des pierres pour lapider celui qu'ils ne pouvaient pas comprendre...

« Jésus se déroba et sortit du Temple. » Il est étonnant que le Seigneur ait échappé à ses persécuteurs en se cachant, alors qu'il aurait pu exercer la puissance de sa divinité... Pourquoi donc s'est-il caché ? Parce que s'étant fait homme parmi les hommes, notre Rédempteur nous dit certaines choses par sa parole et d'autres par son exemple. Et que nous dit-il par cet exemple, sinon de fuir avec humilité la colère des orgueilleux, même quand nous pouvons y résister ?... Que personne donc ne regimbe en recevant des affronts, que personne ne rende insulte pour insulte. Car il est plus glorieux, à l'exemple d'un Dieu, d'éviter une injure en se taisant que de prendre le dessus en ripostant.

Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), pape et docteur de l'Église

10:59 Écrit par Nicou | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.