topblog Ivoire blogs

24/01/2013

"Beaucoup de gens, vinrent à lui"

1. Quelle attraction Jésus exerce-t-il sur la foule ! En plus de ses disciples, on parle de multitude. Et c’est une multitude hétéroclite : des gens venant de Galilée, de Judée, de Jérusalem, d’Idumée, de Transjordanie, et de la région de Tyr et de Sidon. Et moi, qu’est ce qui m’attire dans le Christ ? Me suis-je laissé toucher par la beauté de sa personne, par la chaleur et la force de son amour pour moi ? Ai-je pris la décision de le suivre, pas seulement en montrant mon adhésion à ses paroles, mais en les vivant tous les jours ?

2. Après le passage de la guérison de l’homme à la main sèche dans une synagogue, le jour du sabbat, Jésus se retire pour échapper aux Pharisiens qui complotent contre lui. Mais la foule le suit. Là encore Jésus se retire et Il demande de lui préparer une barque pour échapper à la multitude qui risque de l’écraser. Puis Il demande le silence sur sa condition aux esprits impurs. Curieuse attitude de Jésus ! Lui le miséricordieux, le tout puissant, l’envoyé du Père, le bon berger, il semble prendre de la distance face aux pharisiens et face à la foule.

3. Pourquoi, quelquefois, quand on cherche Dieu, Il se retire, Il s’efface ? On peut alors se poser la question ; pourquoi cherche-t-on Jésus ? Qu’est ce qu’on attend de lui ? Pourquoi est que je suis Jésus ? Il y a plusieurs manières de le suivre : pour être avec lui, pour apprendre tout de Lui, pour répondre à son appel et me mettre au service des autres comme les disciples, ou bien pour chercher quelque chose pour moi, pour retrouver un bien perdu, une sécurité humaine, comme la foule envahissante. En soi, ce n’est pas mal, c’est même normal, mais c’est une approche encore très superficielle et utilitaire de Dieu.

Dieu est plein de bonté et de miséricorde envers son peuple qui souffre, d’où tous ces miracles dont parle St Marc dès le début de son Evangile, mais Dieu connaît l’homme et Il ne veut pas que l’homme se trompe sur son sort : s’Il vient c’est pour nous diviniser, c’est-à-dire nous faire rentrer dans l’amour infini de la Sainte Trinité et non pas seulement pour combler l’imperfection de notre vie humaine, dans ce qu’elle a de plus superficiel. Il a un projet bien plus grand et plus profond pour nous, et nous avons bien du mal à le comprendre. Jésus ne veut pas que la foule s’arrête à son grand pouvoir, mais qu’elle le suive dans la découverte de ce grand amour qu’Il nous donne, et qui répond à notre réelle infirmité. Dieu permet une guérison, quand elle ouvre ou pousse la personne à vivre en plus grande union avec Lui, qui est la vraie plénitude de la vocation humaine, même si on n’en a pas conscience.

Dialogue avec le Christ
Jésus, suis-je ton disciple ou suis-je comme cette multitude qui Te suit par intérêt ? Si j’appartiens à cette foule, je Te demande pardon pour mon indifférence et celles des autres hommes, qui ne cherchent pas à comprendre Ton cœur et à découvrir l’immense cadeau que Tu veux lui offrir en leur donnant Ton amour. Je veux marcher à Ta suite, en Te remettant toutes mes préoccupations et en ne cherchant qu’à découvrir la grandeur et la douceur de Ton amour pour moi, afin d’en vivre davantage.

Résolution
Aujourd’hui, faire une visite à Jésus eucharistie pour passer un moment avec lui et pour le consoler par notre simple présence et notre désir d’être à l’écoute de son cœur.

(Catholique.org)

 

 

11:50 Écrit par Nicou | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.