topblog Ivoire blogs

16/01/2013

"Il est présent par la foi"

Si Jésus pouvait s'approcher de nous et guérir d'un seul mot notre fièvre ! Car chacun de nous a sa fièvre. Quand je me mets en colère, j'ai la fièvre : autant de vices, autant de fièvres. Demandons aux apôtres de prier Jésus de s'approcher de nous, de nous toucher la main. S'il le fait, la fièvre disparaîtra aussitôt, car Jésus est un excellent médecin. C'est lui le vrai, le grand médecin, le premier de tous les médecins... Il sait découvrir le secret de toutes les maladies : il ne touche pas l'oreille, ni le front..., mais la main, c'est à dire les œuvres mauvaises...

 Jésus s'approche de la malade, car elle ne pouvait pas se lever et courir au-devant de celui qui venait chez elle. Lui, médecin plein de miséricorde, il vient lui-même jusqu'au lit, lui qui avait porté la brebis malade sur ses épaules (Luc 15,5).... Il s'approche de son plein gré ; il prend l'initiative de la guérison. Il s'approche de cette femme et que lui dit-il ? « Tu aurais dû courir devant moi. Tu aurais dû venir à la porte et m'accueillir pour que ta guérison ne soit pas le seul effet de ma miséricorde, mais aussi celui de ta volonté. Mais puisque te voilà accablée par la fièvre et que tu ne peux pas te lever, c'est moi qui viens à toi. »

 « Jésus s'approche et la fait lever... Il la prend par la main. » Quand on est en danger, comme Pierre en mer, tout près d'être submergé, Jésus prend la main et relève (Mt 14,31). Jésus fait lever cette femme en la prenant par la main : de sa propre main il lui saisit la main. Bienheureuse amitié, splendide baiser !... Jésus saisit cette main comme un médecin : il constate la violence de la fièvre, lui qui est à la fois le médecin et le remède. Il la touche, et la fièvre prend la fuite. Qu'il touche aussi notre main, qu'il guérisse nos œuvres... Levons-nous, restons debout... On me dira peut-être : « Où est Jésus ? » Il est ici devant nous : « Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas. Le Royaume de Dieu est au milieu de vous » (Jn 1,26; Lc 17,21).

(Saint Jérôme (347-420), Docteur de l'Église - Dans l'Evangile au quotidien)

10:09 Écrit par Nicou | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.