topblog Ivoire blogs

21/12/2012

"Bienheureuse celle qui a cru"

1. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. Le Seigneur parle. Le Seigneur est proche de son peuple. Comme le louent les anges : « paix sur la terre aux hommes qu’il aime » (Luc 2). Paix à tout homme aimé par Dieu. Or quel homme n’est pas aimé profondément par le Seigneur ? Quel désir n’y a-t-il pas dans ce Cœur, lui qui accourt vers nous, qui veut voir notre visage et entendre notre voix ? Le voici : c’est le Messie qui vient et nous révèle le cœur de Dieu. Si nous pouvions pénétrer davantage cet Amour ! L’homme pèche : « Elle prit de ce fruit, et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea » (Gn 3,6) et à peine 9 versets après, Dieu promet déjà un sauveur : « Je mettrai une hostilité entre la femme et toi, entre sa descendance et ta descendance : sa descendance te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. » (Gn 3,15). Marie a cru en cet amour miséricordieux et tout-puissant du Seigneur pour ses enfants, pour elle.

2. Celle qui a cru : elle, la toute belle, l’amie du Seigneur qui s’est donnée totalement à Lui. Notre Dame pleine de foi, la mère des croyants et notre mère, écoute. Elle écoute avec tout son être, comme en attention constante sur le qui-vive de ce que pourrait désirer son Seigneur. Elle le connaît et elle se connaît : elle sait qu’elle est dépendante de son Créateur et Sauveur, qu’elle a besoin de Lui. Elle guette Sa parole, Sa volonté. Elle a mis son espoir en Lui. Elle n’a laissé aucune barrière s’élever entre cet Amour et elle. Elle croit.

3. Bienheureuse : bienheureuse parce qu’elle porte en elle l’espérance d’Israël, de son peuple : le Messie. Cet évènement nous semble lointain, et pourtant, dans trois jours, ce même Jésus naitra pour moi. C’est celui qui est en son sein qui la rend heureuse. Le Seigneur nous parle : son Cœur est brûlant du désir que nous soyons heureux. Or Il nous dit : « Heureux plutôt ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la gardent ! » (Luc 11,28) encore plus que « la mère qui t’a porté dans ses entrailles, et qui t’a nourri de son lait ! ». La très sainte Vierge Marie est la première sur le chemin, mais pas la seule. Avec l’Esprit Saint, chacun de nous peut écouter la Parole de Dieu, apprendre à écouter et vivre de cette parole de vie.

Dialogue avec le Christ Jésus, Toi le visage du Père, Tu viens pour que nous connaissions pleinement le cœur de Dieu. Loué sois-Tu !

Résolution Concrétiser mon désir de conversion par une action, par exemple la confession, afin de pouvoir recevoir Jésus dans ma crèche.

(Catholique.org)

12:22 Écrit par Nicou | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.